Système de gestion de projet : Kanboard

Aujourd’hui nous allons voir comment mettre en place un système de Kanban grâce à l’outil de gestion Kanboard.

Si vous vous intéressé à cet article vous savez probablement ce qu’est un Kanban, mais je vais tout de même me permettre de faire un petit rappel.

Qu’est-ce qu’un Kanban.

Un kanban est un terme japonais signifiant « enseigne, panneau ». C’est une fiche cartonnée que l’on fixe sur les bacs ou les conteneurs de pièces dans une ligne d’assemblage ou une zone de stockage.

Le terme désigne aussi la méthode de gestion de production déployée à la fin des années 1950 dans les usines Toyota. Cette approche en flux tendu consiste à limiter la production d’un poste en amont d’une chaine de travail aux besoins exacts du poste aval.

L’ingénieur japonais Taiichi Ōno est généralement considéré comme l’inventeur de la méthode1 dans les années 19602.

Source : Wikipédiahttps://fr.wikipedia.org/wiki/Kanban

Ici c’est le côté méthode de gestion qui nous intéresse. En général, lorsque l’on fait de la gestion de projet, nous mettons en place des systèmes de gestion afin de gérer de façon simple et efficace chacune des tâches nécessaires à la réalisation de notre projet

Vous l’avez surement déjà vu au moins une fois, la méthode kanban fonctionne avec un système de tâches à effectuer séparées par des colonnes, souvent portant les titres « à faire » (to-do), « en cours » (Work in Progress, ou WIP) et « réaliser » (done). Bien sûr en fonction du projet il peut y avoir des colonnes supplémentaires.

Chaque tâches et/ou sous tâches est alors indiqué sur une post-it que l’on déplace en fonction de l’état de celle-ci.

Exemple de tableau de gestion Kanban

Les problèmes de ce genre de système de gestion sont par exemple :

  • La perte de taches : un post-it ça peut tomber/disparaître facilement.
  • Impossible de collaborer ailleurs que sur le site : un collaborateur distant doit se référer à quelqu’un sur le site où se trouve le tableau. Cela peut causer des problèmes (visibilité sur les tâches, tâches non déplacé sur le tableau par les référents et produites en doubles, etc.).

Pour résoudre ce problème nous allons voir comment mettre en place un Kanban accessible par le biais d’un navigateur.

L’outils Kanboard

Les prérequis

Comme tous système, il y a bien sûr des prérequis à mettre en place. Pour ma part je vais installer Kanboard sur une distribution Gnu/Linux et pour une fois ce ne sera pas une distribution Debian mais une Ubuntu 16.04 LTS (Xenial).

Si je me réfère à la page des prérequis de Kanboard (https://kanboard.net/documentation/requirements) voici la commande à lancer pour installer toutes les extensions/plug-ins nécessaire.

sudo apt-get install apache2 libapache2-mod-php7.0
php7.0-cli php7.0-mbstring php7.0-sqlite3 php7.0-json 
  php7.0-ldap php7.0-gd

Un peu d’explication ? : Je vais expliquer l’utilisation de chaque paquet installé.

Dans mon cas je décide d’utiliser Sqlite 3.x comme base de donnée car c’est elle qui est conseillé dans en utilisateur unique ou dans le cas de petite équipe. Mais il aurait été possible d’utiliser Mysql ou Postgres pour les (très) grandes équipes. Attention tout de même, il est déconseillé par Kanboard d’éviter l’utilisation de Sqlite dans le cas de montage NFS.

  • J’installe Apache 2 que je maîtrise plus que Nginx. Dans le cas d’un serveur Windows un Microsoft IIS aurait été possible.
  • J’installe aussi libapache2-mod-php7.0 qui fournit le module PHP pour le serveur web Apache 2. Les extensions suivantes y sont incorporées : Core date filter hash libxml openssl pcre Reflection session SPL standard zlib
  • Puis j’installe php7.0-cli qui fournit un interpréteur de commande très utile pour les tests de script php. Les extensions suivantes y sont aussi incorporées : Core date filter hash libxml openssl pcntl pcre Reflection session SPL standard zlib
  • Viens ensuite l’installation de php7.0-mbstring qui fournit le module mbstring pour php. Mbstring permet de fournir les chaines de caractères multi-octets. Celui-ci sert dans le cas de langues qui requièrent des jeux de caractères bien plus grands que 128 caractères : plus d’info sur le site de PHP  – http://php.net/manual/fr/book.mbstring.php
  • php7.0-sqlite3 est installé pour permettre le support des bases de données SQLite version 3 (vu que dans mon cas j’utilise SQLite)
  • J’installe en suite l’extension php7.0-json qui permet d’implémenter  le format d’échange de données JavaScript Object Notation (JSON)
  • L’avant dernière extension que j’installe est php7.0-ldap qui me permettra d’installer ma plateforme avec un annuaire (même si dans mon cas actuel je ne vais pas l’utiliser)
  • Et enfin, php7.0-gd qui permet un traitement des images avec génération direct des images pour le navigateur. Plus d’information concernant GD sur le site PHP : http://php.net/manual/fr/book.image.php

L’installation

Comme toujours sous linux je n’utilise que l’interface en ligne de commande.

Nous avons vu les prérequis, si vous ne l’avait pas encore fait, commençons par les installer. Penser à faire un petit update des paquets auparavant:

sudo apt-get update
sudo apt-get install apache2 libapache2-mod-php7.0
php7.0-cli php7.0-mbstring php7.0-sqlite3 php7.0-json 
  php7.0-ldap php7.0-gd

Maintenant que tous nos prérequis sont satisfaits, nous allons installer Kanboard.

Commencer par vous rendre dans votre dossier html.

cd /var/www/html sudo

Avec la commande wget télécharger la dernière version de Kanboard

wget https://kanboard.net/kanboard-latest.zip

Décompresser votre archive zip

sudo unzip kanboard-latest.zip

Maintenant que le dossier Kanboard est présent, nous allons ajouter tous les droits d’écriture/lecture pour le dossier de données (data) à apache en changeant le propriétaire (www-data)

sudo chown -R www-data:www-data kanboard/data

Et voilà ! Kanboard est installé, il ne vous reste plus qu’à supprimer l’archive zip pour ne pas malencontreusement effacer/écraser le dossier déjà existant.

sudo rm kanboard-latest.zip

Heu … Ok mais comment qu’on y accède là ?

Maintenant tous se passe en mode graphique. Dans votre navigateur préféré, entrez simplement l’adresse de votre serveur avec /kanboard à la fin.

http://monserveur/kanboard

Puis dans les champs identifiants/mot de passe, entrer admin/admin.

Lors de la première connexion je vous suggère de changer directement les identifiants/mot de passe 😉

Conclusion

Voilà 🙂 l’installation de cet outil de gestion de production ce fait vraiment très rapidement, néanmoins on peut entrer un peu plus dans les détails et ajouter quelques fonctionnalités. Mais pour cela, je vous conseils la documentation de Kanboard qui je le trouve est assez complète (mais que en anglais 😉 ) : https://kanboard.net/documentation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *