Ajouter du swap (GNU/Linux)

Lorsque nous utilisons des applications, il peut arriver que celles-ci soient énormément gourmandes en ressources. Comme je le disais déjà dans mon article Comment vide le swap (GNU/Linux) Il existe le Swap pour parer ce genre de problème.

Le swap, aussi appelé espace d’échange, permet de simuler une mémoire vive à partir d’une mémoire de masse (disque dur).
En effet, celui-ci sert alors à décharger des données de la mémoire vive dans l’espace d’échange.

Nous allons voir aujourd’hui comment ajouter un nouvel espace de swap sur une machine Linux en utilisant une partie de notre disque dur.

Avant de commencer

Pour commencer, il faut vérifier quel type de disque nous avons, car, il est non recommandé d’utiliser un disque SSD.

Pour ce faire nous avons deux possibilités. Dans cet article, nous partons du principe que nous allons faire cette modification sur le disque « /dev/sdb »

Pour ce faire nous avons 2 solutions:

1 . Lire les informations présentent dans le dossier /sys/block/sdb/queue/rotational
Si la valeur présente est 1 c’est un hdd, 0 c’est un ssd
2. Utiliser la commande lsblk
lsblk -d -o name,rota
NAME ROTA
fd0 1
sda 1
sdb 1

Création du swap

Maintenant, nous sommes sûr d’avoir un hdd, nous allons pouvoir créer le swap. Dans mon cas je vais créer un swap de 2Go.

Pour ce faire nous allons utiliser la commande « fallocate »

sudo fallocate -l 2G /swapfile

Seul l’utilisateur root doit pouvoir écrire et lire le fichier swap. Pour définir les permissions correctes, tapez

sudo chmod 600 /swapfile

Il faut maintenant convertir le fichier en un fichier d’espace d’échange. Pour ce faire nous allons utiliser la commande « mkswap »

sudo mkswap /swapfile

Ensuite, il faut activer le fichier de swap

sudo swapon /swapfile

Le Swap est maintenant actif (possible de le voir avec la commande « free »).
Enfin, si l’on veux rendre celui-ci permanent, il faut l’ajouter dans le fichier "/etc/fstab« 

/swapfile swap swap defaults 0 0

Nous verrons dans un prochain article la notion de « swappiness » qui est une propriété du noyau Linux qui définit la fréquence d’utilisation de l’espace d’échange.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.